Et le weekend commence plus tôt cette semaine. Ou bien, non, mais il y a tellement d’événements artistiques intéressants à visiter qu’il faut peut-être en commencer à partir de ce soir?

Alors, ce soir Urban Art Up met en place deux mois d’expositions, résidences artistiques, vente d’oeuvres à Les Dames de France, à Perpignan. « Les dessous des dames » y reste jusqu’au 1er février 2020. Cela va être très intéressant de voir comment ils ont occupé cet espace iconique de la ville jusque-là utilisé par la FNAC.

Autre bonne option du jeudi soir ce sont les Rencontres cinématographiques Ecrans/Mémoires du Mémorial du champ de Rivesaltes. Cela fait un petit moment qu’ils font un travail sérieux sur la mémoire et sur les réfugiés, thème on ne peut plus actuel.

Ou bien avez-vous un faible pour les arts graphiques? Jeudi, le Supermerc’Art s’installe au Vinochope pour son « marché de Noël » des arts graphiques. C’est une belle occasion de vous procurer vos cadeaux de Nöel tout en profitant pour faire connaissance avec les artistes et pour en discuter de leurs oeuvres. Et l’un d’entre eux c’est notre cher Steve Golliot-Villers. Sa série « Squares » vaut largement le détour, si ce n’est que pour aller la revoir dans un autre contexte que celui de son exposition récente chez Torcatis.

Si jamais vous allez faire un tour du côté de Sète, le vendredi le FILAF y organise une conférence avec Le Réservoir à propos de l’exposition Calder et Picasso, qui a eu lieu au Musée Picasso à Paris.

Sur Perpignan, le Centre International du Photojournalisme de « Visa pour l’Image » organise, aussi le vendredi, la projection de 4 documentaires suivi d’un débat avec les réalisateurs. De quoi se régaler le cerveau en plein coeur des Halles Vauban.

Et du 30/11 au 15/12, l’atelier Pousse Caillou ouvre ses portes une dernière fois pour exposer les éditions Pousse Caillou. Ce magnifique atelier de lithographie, mené par les Valdelièvre-Attlan pendant des décennies, sont une véritable mine d’or. Ayant accueillie le travail de tant d’artistes, il a plein d’affiches et de gravures à découvrir. Et le dimanche 01/12, lors du vernissage de cette exposition, ils compteront sur la présence de Patrick Loste, artiste incontournable des P.-Os. En aimant autant la gravure, comment ne pas aller faire un tour à Roquefort des Corbières ce week-end?

Pour ceux qui restent sur Perpignan, Blandine Margoux propose aussi le dimanche une déambulation urbaine et atelier d’écriture avec l’intervention de l’admirable plasticienne Muriel Valat-B. « Traits et trains de vie, lignes, chemins« … ça inspire et ça donne envie de s’y prêter au rêve.

Nous sommes artistiquement gâtés ce weekend.

Alors, on s’y croise quelque part?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s