Joan Fontcuberta (né le 24 février 1955 à Barcelone) est un photographe plasticien contemporain espagnol d’origine catalane. Ses œuvres sont exposées au MoMA de New York et au Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou à Paris. Il a aussi exposé aux Rencontres d’Arles de 2005 et 2009.

Il gagne plusieurs prix de photographie, dont le Prix national de la photographie (1998), et il est fait Chevalier des Arts et des Lettres en 1994 pour son œuvre photographique ; mais également de littérature, avec le Prix national d’Essai en 2011 pour un essai sur la photographie.

Fontcuberta se décrit comme « autodidacte en photographie » et se considère comme « un artiste conceptuel utilisant la photographie ». Il déclare que la propagande et la dictature de l’Espagne sous Franco au cours de ses 20 premières années l’ont amené à être sceptique quant à l’autorité, ce qui se reflète dans son art. Son expérience dans les communications et la publicité l’a amené à envisager la relation entre la photographie et la vérité, et Fontcuberta estime que l’humour est une composante importante de son travail. Son art a été décrit comme «postmoderne».

Diplômé en sciences de l’information, Joan Fontcuberta a été professeur à l’université Pompeu Fabra de Barcelone et à l’université Harvard de Cambridge. Il a fondé, en 1980, la revue Photovision.

Tenant de la photographie plasticienne, depuis les années 1970, il est créateur, théoricien, critique, historien et enseignant – domaines dans lesquels il a publié de nombreux ouvrages. Il produit en particulier des images photographiques retravaillées via l’outil informatique. Il utilise tous les artifices possibles : photomontage, découpage, falsification de documents pour détourner la réalité.

Joan Fontcuberta réalise des « documenteurs » ou bien des « mockumentary ». Il s’agit de faux reportages brisant le quatrième mur, dans lesquels il joue avec les seuils et les codes de l’objectivité liés aux espaces de diffusion.

Les œuvres de Joan Fontcuberta sont conservées dans les collections permanentes de nombreux musées, comme l’Art Institute of Chicago; Centre de photographie créative, Tucson; Maison George Eastman, Rochester; Musée d’art du comté de Los Angeles; Metropolitan Museum of Art, New York; Musée national d’art moderne / Centre Georges Pompidou, Paris; Museo Nacional de Bellas Artes, Buenos Aires; Musée d’art contemporain de Barcelone; Musée Folkwang, Essen; Musée Ludwig, Cologne; Musée des beaux-arts de Houston; Musée d’art moderne, New York; Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa; musée d’art moderne de San Francisco.