Voici un extrait du ballet Vollmond de la  chorégraphe allemande Pina Bausch. Ici Maria Spiropoulou danseuse du Tanztheater Wuppertal déploie toute sa puissance sans éteindre sa sensualité.

L’eau, matrice, scande merveilleusement la musique, la voix, les pas de ce paysage en mouvement.  C’est un appel au flux, à l’énergie, à la vie.

HSV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s